R010 cinder

 

Auteur : Marie Sexton

Genre : conte revisité, homoromance

Éditeur : MxM Bookmark

Résumé :

Eldon Cinder donnerait n’importe quoi pour revoir le prince Xavier une dernière fois, mais seules les femmes  sont invitées au bal royal. Quand une sorcière propose de faire d’Eldon une femme pour seulement une nuit, il accepte.

Un sort.

Une nuit.

Une danse.

Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

 

Critique :

Inutile pour moi de vous rappeler à quel point je raffole des contes revisités. Celui-ci nous offre en prime sa touche Boy’s Love comique et adorable.

Marie Sexton  s’est totalement approprié le conte d’origine pour en réécrire partiellement l’histoire afin que son personnage principal et masculin, Cinder, soit la fameuse et sublime dame qui a subjugué le prince le soir du bal… Mais ce qui est le plus intéressant dans ce conte-ci est tout ce qui se passe avant (la rencontre entre le prince et Eldon et le début d’amitié naissante entre eux) et après (l’erreur du prince qui cherche avant tout à retrouver son amour tout en gardant Eldon à ses côtés).

La fin, bien que naturellement happy end, m’a laissé perplexe car elle est trop courte : aucune réaction des parties présentes de la scène. De plus, l’épilogue est un vaste résumé de la situation que j’aurais bien aimé lire en détails…

Le petit plus amusant fut tout de même les premières lignes du roman, l’histoire d’amour passionnel entre les parents de Cinder mais qui, au final, n’eurent pas le droit à leur happy end plein d’enfants… J’ai trouvé ça particulièrement ironique étant donné le conte et dès le début, cela m’a fait sourire. Mais également les différentes références aux autres contres de Grimm, Anderson & co, astucieusement présentée à travers le récit...

En somme, un conte très bien amené et qu’il m’a été plaisant de dévorer en quelques heures… Juste dommage, dans ce cas, qu’il n’ait pas été plus long…

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×