Les Chroniques Lunaires

Auteur : Marissa Meyer
Parution : 3/4 chez PKJ + 3 extras
Genre : Science-fiction, conte, romance, fantastique

 

 

cinder.jpg

 

 

 Livre I : Cinder (Cendrillon)

 

Bienvenue sur Terre, en l'an 126 TE. Après la 4° Guerre Mondiale, les choses ont bien changé sur notre petite planète. Les technologies avancées ont permis à un groupe d'individu de s'intaller sur la Lune pour y vivre. Aujourd'hui, ce peuple de la Lune a devellopé certains pouvoirs, les rendant supérieurs aux humains. Leur reine Levanna, usurpatrice du trône menant un reigne dictatorial, menace l'Union Terrienne de les dominer avec violence si elle ne se soumet pas de sa propre volonté. L'empereur de la Communauté, composée de quelques pays d'Asie, tente par tous les moyens de maintenir une paix entre eux, bien que la fin de ses jours approche, atteint de la Létumose, une maladie incurable à ce jour, qui menace la Terre depuis une quinzaine d'années...

L'histoire suit Cinder, à New-Beijing, où vit l'empereur de la Communauté. Elle est mécanicienne, cyborg de 16 ans de aucun droit, vivant sous la tutelle de sa belle-mère, qu'on pourrait qualifier de tyrannique. On y retrouve les traces du conte originel de Grimm et de Perrault, avec également la présence de deux soeurs : Peony et Pearl. Si Pearl est le portrait de sa mère, mesquine et malveillante envers Cinder qu'elles traitent comme leur esclave, Peony est plus douce, plutôt amie avec Cinder avec qui elle partage tout.

Un jour, le prince Kai, fils de l'empereur, apparaît incognito dans l'atelier de Cinder, situé au centre-ville de New-Beijing. Elle le reconnait immédiatement malgré son "déguisement" grâce aux capacités que lui confèrent ses élèments robotiques. Il lui demande poliment de réparer un de ses robots, détraqué pour on ne sait quelle raison, et qu'aucun autre mécanicien n'a réussi à réparer. La jeune fille ayant une réputation de mécanicien hors-pair, le prince Kai compte sur elle en dernier recourt.

L'histoire avance lentement. Le narrateur nous en apprend un peu plus sur la vie sur Terre à cette époque; ses injustices, ses incompréhensions, ses nouveaux systèmes, etc... ainsi que le grand problème de la maladie de la létumose, d'origine inconnue et surtout inguérrissable. Deux évènements déclencheurs vont surgir sur la route de Cinder : sa soeur, Péony, qu'elle aime plus que tout au monde, va attraper la maladie. Et pour se venger, sa belle-mère va l'inscrire comme volontaire au centre de recherche contre la létumose. En deux mots, c'est un adieu. Une cobaye avec aucune chance de survie.

Bien évidement, notre Cendrillon va y survivre pour des raisons qui sont propres à l'histoire, assez devinables, dès le début, par la mention d'un élément en particulier, annoncé par le prince Kai lui-même. On sent bien dessous le conte et certains passages sont donc faciles à flairer, comme la romance impossible qui commencera lentement à se dévelloper entre les deux protagonistes, le bal, la "pantoufle", etc...

L'auteur a un style fluide, agréable, avec une tendance à écrire un peu trop facilement de temps en temps. Mais cela reste une leture très agréable, envoûtante et qui nous donne envie de découvrir les suites. Elle a parfaitement sut intégrer la science-fiction au conte. C'est une agréable découverte pour moi, qui adore les contes revisités, et n'en avait jusqu'alors jamais lu en version futuriste.

 

9782823812091

 Tome 1.5 : Il était une fois... Cinder

 

Courte nouvelle racontant le passé de Cinder, les premiers jours de sa mémoire, de son réveil, de son acceuil au sein de la famille Linh...

Un peu trop court à mon goût, je pense que l'auteur aurait pu s'attarder davantage sur certains détails... Mais le petit plus de cette nouvelle est l'impression que le style change un peu par rapport au récit principal.

 

 

51xoul9bmkl

 

 

Livre II : Scarlet (Le Petit Chaperon Rouge)

 

L'histoire reprend exactement là où le premier volume nous avait laissé : après la débacle au bal, Cinder est emprisonné, destinée à être livrée à la reine Levanna pour le salut de la Terre. Cette dernière n'a qu'un désir : la voir morte. Le Dr Erland, bien décidé à la garder en vie, vient lui rendre visite pour lui fournir de quoi s'échapper de prison.

Parrallèlement à l'évasion de Cinder et de sa rencontre avec un nouveau compagnon de voyage un peu naïf, on fait la connaissance de Scralet, jeune fermière de 18 ans qui vit seule avec sa grand-mère à l'écart de la ville de Rieux, en France. Sa grand-mère ayant disparut depuis plus de deux semaines, elle met tout en oeuvre pour la retrouver. Quand la police l'abandonne dans ses recherches, c'est son père qui lui en apprend un peu plus. Torturé, au bout de la folie, il est revenu à la maison dans l'espoir de découvrir un secret gardé par sa mère et cela permet donc à Scarlet d'en savoir un peu plus sur la situation de sa grand-mère. Avec l'aide de Loup, un combattant de rue ressemblant bien plus au fauve dont il porte le nom qu'à un humain, ils vont se rendre à Paris dans l'espoir de sauver sa grand-mère.

Au fil du récit, on comprend ce qui lie les deux filles, leur destin commun, et elles vont même finir par se rencontrer à la fin du volume, et poursuivre leur voyage ensemble.

On retrouve dans ce récit les nombreux clins d'oeil propres au conte originel, tel que le sweat rouge dont Scarlet ne se sépare jamais. L'écriture de ce tome deux est meilleur que celle du tome un, moins de passages enfantins malgré toujours cette facilité et fluidité de lecteur qui n'en reste pas moins agréable.

 

003127276

 Tome 2.5 : L'Armée de la Reine

 

C'est au tour de Ze'ev, autrement dit Loup, d'avoir son spin-off. Celui-ci raconte raconte donc son passé, son enfance alors qu'il se fait enrôler de force dans l'armée de la reine. On y découvre donc qui est ce petit garçon qui décida malgré tout de survivre à sa condition pour devenir l'impitoyable soldat qui a su ouvrir son cœur à son petit chaperon rouge.

 

Les chroniques lunaires tome 3 cress 516346

Tome 3 : Cress (Raiponse)

 

Faisant immédiatement suite au tome 2, Cinder ne pense plus qu’au mariage de l’empereur Kai avec le tyran lunaire et cherche donc un moyen d’empêcher cet évènement et surtout la mort de l’empereur et de beaucoup de terrien. Par un concours de circonstance, elle rejoint enfin le Dr Erland en Afrique, le point ralliement qu’il lui avait donné lorsqu’il l’avait aidé à s’évader de prison. Durant ce tome, on en comprend davantage sur la létumose sans que ce soit une réelle surprise.

Cress est donc le troisième opus de la série des contes revisités de Marissa Meyer. L’héroïne présentée est plus connue sous le nom de « Raiponce » et dans cette histoire, elle est enfermée loin de la terre… dans un satellite où elle s’adonne à la piraterie pour le compte de la reine Levana. Pourtant, cette jeune fille qui n’a jamais quitté sa tour est amoureuse de la planète terre, si bien qu’elle vient en aide à Cinder à de nombreuses reprises, jusqu’à ce que ce soit elle qui demande à ce qu’on la secours, comme une « demoiselle en détresse ».

Cress, de son vrai nom Croissant de Lune, est adorablement cruche et maladroite, tout en étant particulièrement intelligente. C’est une incorrigible romantique qui, ayant vécue toute sa vie dans sa tour, a eu besoin de se créer des aventures pour s’amuser avant tout, mais aussi pour s’adapter à toutes les épreuves qu’elle va devoir surmonter. Elle est irrépressiblement amoureuse de Thorne, tel un beau conte de fée, se fait énormément de films qui nous font bien sourire, surtout quand cette petite se rend compte que tout ne se passe pas comme elle le voudrait. Surtout que son amoureux refuse de lui ouvrir son cœur… Même si je comprends le point de vue du Capitaine, j’espère que dans le dernier tome de la série on en apprendra davantage sur ce personnage.

Comme les précédents volumes, cette partie est plus-ou-moins prévisible mais n’enlève rien à son charme. De plus, j’ai eu la nette impression que l’auteur a fait un peu évoluer son style de récit, comme si elle savait désormais qu’autant de jeunes adultes que d’adolescents lisaient son histoire. Ce fut donc un peu plus agréable à lire.

On suit toujours les situations des personnages principaux et on rencontre même enfin celle qui sera l’héroïne du tome 4 et qui, jusqu’à présent, n’était que citée sans jamais être présentée. Dans le tome 4, nous entrerons également en pleine guerre ouverte (et annoncée à la fin du tome 3) et on a hâte de découvrir la conclusion de cette histoire, même si on sait tous plus-ou-moins comment cela va finir.

 

 

 

Marissa meyer levana

Tome 3.5 : Levana

 

Contrairement aux précédents extras, Marissa Meyer nous offre un roman entier et non pas une simple nouvelle pour ce troisième. Et c’est un choix judicieux de l’auteur, nous permettant ainsi de mieux comprendre Levana, la grande méchante de l’histoire.

Le passé de Levana commence aux funérailles de ses parents. Dès le début, le ton est parfaitement montré : un monde d’hypocrisie et d’indifférence, de mesquinerie et de frivolité. L’histoire défile donc à travers le regard de Levana, deuxième princesse de la famille royale. C’est sa sœur, Channary, qui est nommée naturellement nouvelle reine… et c’est une véritable garce. Il n’y a pas d’autres mots. Elle est cruelle et représente toute la bourgeoisie lunaire : mondanité, vanité, domination, etc…

Du coup, avec une sœur et un entourage pareils, on ne peut que prendre Levana en pitié. Oui, on a de la peine pour elle durant tout le roman. Mais derrière cette peine apparente, on ressent un certain malaise car cette princesse lunaire n’est pas épargnée par la folie qui touche tous les lunaires. La mort de ses parents l’indiffère totalement. Elle est tellement obsédée par l’amour d’un garde royale qu’elle se persuade de ses sentiments, démontrant clairement son besoin de tendresse et d’affection. Pis, en tant que princesse, elle impose et oblige le garde à la prendre pour épouse. À l’image des lunaires qui utilisent leurs pouvoirs pour paraître toujours plus beau, Levana utilise son magnétisme pour s’aveugler elle-même et créer un cocon familial et aimant auquel elle n’appartient pas.

L’un des points le plus intéressant de sa personne est son intelligence. Alors que sa sœur n’en a que faire de son peuple et ne pense qu’à son bonheur superficiel, Levana s’intéresse à la politique et aux armes que ses prédécesseurs ont commencées dans l’unique but, même si égoïste et horrible, de sauver son peuple de la misère à cause du manque de ressources naturelles sur la lune. De fait, elle se considère elle-même comme la meilleure reine que la lune pourrait avoir... et finalement obtient, à la mort de sa sœur. Mais comme je l’ai expliqué, la folie et la cruauté n’épargne pas l’esprit de cette pauvre petite fille mal-aimée et pathétique et, très vite, on la voit enchaîner les meurtres qui pourraient servir son intérêt.

J’ai beaucoup aimé ma lecture sur ce passé de la belle-mère de Winter qui complète bien les autres personnages emblématiques des chroniques lunaires. Il me tarde d’obtenir le dernier tome pour apporter une conclusion à cette superbe série.

Info 1 : malgré ce qui est écrit, ce tome est un extra et non pas le tome 4 des Chroniques Lunaires (qui sera donc Winter)

Info 2 : Levana signifie "lune" en hébreu... choix intentionnel de la part de l'auteur ?

Remerciements

  

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.